Keramis a besoin de vous pour son expo Bai Ming

Keramis a besoin de vous pour son expo Bai Ming

Le financement sur Kiss Kiss Bank Bank expire dans 8 jours.

C‘est un musée qui se bat de toutes ses forces pour organiser des expos à la hauteur de sa vocation. Si le Gentre Keramis parvient à boucler ce financement participatif de 15.000 €, il pourra accueillir le peintre et céramiste Bai Ming. Un artiste chinois de réputation mondiale, qui a notamment exposé aux USA. Pour la Belgique, ce serait une première.

Le musée Keramis a lancé à plusieurs reprises des SOS concernant ses difficultés financières. Aujourd’hui, l’expo dédiée à Bai Ming reste toujours en suspens, faute de moyens suffisants. «Pourtant, des mécènes chinois ont débloqué 200.000 € pour que cet événement puisse avoir lieu », explique Nathanaël Thiry, le porte-parole du musée. «Une somme intégralement investie dansles frais de transport et dans la confection d’un catalogue à la hauteur de l’exposition. Quant à nous, l’organisation de cet événement dans nos infrastructures nous revient à environ 75.000 €. Une somme que nous ne sommes pas encore parvenus à réunir,raison pour laquelle nous avons lancé un financementparticipatif auprès du grand public à hauteur de 15.000 €. À partir de 5 €,les donataires reçoivent tous quelque chose en échange. Cela peut aller d’un thé ou d’un café gratuit à la cafétéria jusqu’à… un dîner en VIP aux côtés de l’artiste. En passant par une nuit avec petit-déjeuner au musée ». Keramis dispose en effet d’un studio équipé qui permet au centre d’accueillir des artistes en résidence. Situé à l’étage, celuici dispose d’une vue à couper le souffle sur la ville.

WILHELM & CO DONNE 15.000€

«Le grand public n’imagine pas ce que peut coûter une expo aussi ambitieuse. Frais de transport et d’assurance sont aussi élevés qu’’incontournables. Un investissement au prorata de la réputation et de la cote de l’artiste. Mais il y a aussi le volet pédagogique, la scénographie, le budget nécessaire à la communication, l’impression des dépliants. ». Si la participation du grand public est sollicitée, il en va de même pour les entreprises. « Wilhelm & Co » nous a apporté une formidable contribution de 15.000 €. Nous n’avons pas encore de retour de la part d’autres sociétés. Nous rappelons qu’en échange, nous leur proposons une visibilité en reprenantleurs logos, mais aussi la possibilité d’organiser chez nous des événements d’entreprise, concerts, visites pour leurs clients prestigieux. Notre musée contemporain qui intègre le patrimoine classé des fours-bouteilles peut répondre à une infinité de formules originales». Des lieux qui ont d’ailleurs fortement impressionné l’artiste chinois Baï- Ming lorsqu’il s’est rendu à Keramis il y a un peu plus d’un an. «En France et au Portugal, il a l’habitude d’exposer dans des abbayes et des églises désacralisées. À La Louvière, il est tombé amoureux de nos fours-bouteilles ».

LUMIÈRE BLANCHE

Bai Ming, dont le nom en chinois signifie «lumière blanche», est justement l’auteur d’oeuvres très lumineuses. Keramis souhaite à la fois valoriser ses peintures abstraites et ses céramiques. Né en 1965, Bai Ming est originaire d’une région chinoise historiquement liée à la production céramique. En effet, Jingdezhen est la cité dans laquelle on trouve les anciennes manufactures royales de porcelaine. Cette ville est d’ailleurs considérée comme la capitale mondiale de la porcelaine. L’artiste produit aussi bien des objets usuels que de pures oeuvres d’art. Mais une pièce parfaitement utile n’est-elle pas l’oeuvre d’art par excellence? Si l’événement a lieu, c’est à un rendez-vous de toute beauté que le public national et international sera convié. > Vous voulez aider Keramis un peu, beaucoup ou passionnément ? > Surfez sur le site de financement participatif Kiss Kiss Bank Bank. > Appelez la page adéquate en tapant «Sauvons Keramis et l’expo Bai Ming ».> Découvrez ce que vous aurez en retour en fonction du montant que vous souhaitez mettre, à partir des €. Il faut faire très vite ; le financement expire en effet dans 8 jours.

MARTINE PAUWELS

Fermer le menu